Lecture-rencontre avec
Sanaz Davoodzadeh Far

Le jour des élections européennes, pourquoi ne pas mettre un peu de poésie au programme ? Le Printemps des poètes – Luxembourg et le Centre Català de Luxemburg convient amatrices et amateurs de poésie à une lecture-rencontre avec la poétesse iranienne Sanaz Davoodzadeh Far.

Résidente au Luxembourg depuis quelques mois, Sanaz Davoodzadeh Far a été en 2018 l’invitée du festival Voix vives de Sète. Elle a étudié le chant traditionnel iranien, a débuté sa carrière artistique au théâtre puis s’est tournée vers la poésie. Son recueil I Walk on Dead Letters a été traduit en arabe, et sa poésie a été relayée dans de nombreux journaux du Proche-Orient ainsi que du Moyen-Orient.

La lecture sera faite en persan par la poétesse, alternant avec des traductions en français lues par Florent Toniello. Sanaz Davoodzadeh Far proposera également des chants traditionnels iraniens pour clore l’événement.

Quand l’odeur de l’amour m’attire
Nul ne pourrait me battre
Effleurez-moi
Ensuite envoyez-moi à Paris
Appelez-moi Juliette
Je serai un parfum favori

traduction : Kianoush Amiri

Dimanche 26 mai 2018 à 11 heures, au Centre Català de Luxemburg, 88, rue de la Semois, L-2533 Luxembourg.

L’événement se terminera vers 12 h 30, et les bureaux de vote luxembourgeois ferment à 14 heures.

Entrée gratuite, pas de réservation nécessaire.
Verre de l’amitié offert après la lecture.

Lecture-rencontre avec Hélène Tyrtoff

Le Printemps des poètes – Luxembourg et la galerie Simoncini convient amatrices et amateurs de poésie à une lecture-rencontre avec Hélène Tyrtoff à l’occasion de la sortie de son dernier livre Jonas Luxembourg aux éditions Phi.

Après les remarqués Corps expéditionnaire et Mars, Hélène Tyrtoff, désormais réinstallée en banlieue parisienne, revient sur son séjour luxembourgeois dans un troisième livre. À mille lieues de l’anecdotique récit de vie, Jonas Luxembourg porte en lui une véritable puissance d’émotion… en même temps qu’un profond goût de terroir.

Tu es assise, jeune fille, tu es ma fille dans un terrain vague, tu fumes une cigarette roulée toi-même, avec filtre — blanc contre tes dents.
Il fait noir, j’écris et ainsi, l’incandescence au bout de tes doigts. Un autre pays ce noir pour te voir car il porte. Toi, silence — il grésille, filtre rouge, tu souffles dans tes doigts.

Jonas Luxembourg, éditions Phi, 2018

Dimanche 2 décembre 2018 à 11 heures, à la galerie Simoncini, 6, rue Notre-Dame, L-2240 Luxembourg.

Entrée gratuite, pas de réservation nécessaire.
Verre de l’amitié et dédicaces après la lecture.

Ptérodactyle en cage

Un voyage poético-musical pour une voix et un piano, où l’imaginaire tient lieu de déplacement.

Photo : Ferrous Büller CC BY-SA 2.0

Quelque part, un ailleurs lointain ou proche. Un détenu écrit. Pourquoi est-il enfermé ? Le sait-il lui-même ? Il nous dit la prison, les gardiens, la nourriture, la maltraitance, les codétenus. D’abord avec réalisme. Et puis les traits des jours gravés sur les murs l’emportent. Il déploie les ailes du passé, transforme la routine des heures et l’humiliation quotidienne en odyssée, se rêve non seulement en dehors de ces murs, mais aussi au-delà de son corps. Pour un avenir qui plane. Pour un présent à transcender.

Les mots se feront tantôt durs, crus, violents, tantôt ironiques, doux, évanescents, alors que seront explorées toutes les facettes de l’âme du protagoniste. Car on n’enferme pas une âme de poète. Comme un miroir résolument moderne, ce sont des œuvres majoritairement composées au XXe siècle qui accompagneront cette épopée des sens. Intimes ou tonitruantes, elles se mêleront à la voix, presque en permanence, dans un spectacle qui sera à la fois lecture poétique et récital de piano.

Texte et voix : Florent Toniello
Conception musicale et interprétation : Jean Hilger
Œuvres de Schönberg, Scriabine, Glass, Janáček, Kurtág, Satie, Cowell, Prokofiev, Bartók, Poulenc, Ligeti et Bach

Vendredi 21 septembre 2018, 19 h 30, à la chapelle de neimënster, 28, rue Munster, L-2160 Luxembourg.

Entrée libre.

Organisation : Amicale des Français à Luxembourg avec le soutien du Printemps des poètes – Luxembourg et neimënster, sous le haut patronage de l’ambassade de France.